9 astuces pour être bien dans son corps

blog2-compressor

Retrouvez aujourd’hui Marie-Lys du blog du blog  Je Savoure Ma Vie, qui te livre toutes ses astuces pour être bien dans son corps. 


Pour pouvoir se sentir en bien son corps il faut aussi pouvoir être bien dans sa tête.

Ça passe par l’assiette mais pas que !

Je vais aujourd’hui vous donner quelques astuces que j’applique moi-même, au quotidien et qui m’aide à me sentir en harmonie avec moi-même. Cette harmonie est indispensable pour ne pas être lutte permanente entre son corps et sa tête et ainsi pouvoir (re)trouver une relation pacifiée avec soi et la nourriture. Parce que c’est quand même bien mieux quand on lâche prise, non ?

1. Ne pas se frustrer

Quand on surveille sa ligne on pense souvent, et à tord, qu’il faut sans cesse être sur le qui vive pour ne pas reprendre le poids perdu.

Et pourtant à force de se priver on finit par se frustrer … Et qui dit frustration dit forcément compensation à un moment ou à un autre ! Le corps lui a envie et besoin de tous ces aliments que vous aimez, qui vous font du bien et qui vous donnent de l’énergie. La tête et le corps sont complètement coupées l’un de l’autre et ne se comprennent plus DU TOUT !

Alors pour que cet équilibre perdure : faites-vous plaisir ! Je ne vous pousse pas à manger une tablette de chocolat matin/midi et soir, non ça n’est pas ça se faire plaisir. C’est simplement s’autoriser temps à autre de savourer des aliments qui nous font du bien, que nous aimons afin de ne pas avoir envie de se jeter comme une morfale sur le premier carré de chocolat qui nous passe sous le nez.

2. Utiliser des assiettes plus petites

Il a été prouvé scientifiquement que le fait d’utiliser des assiettes plus petites nous permettait de manger moins. Si l’on mange dans des grandes assiettes et qu’il y a des petites quantités à l’intérieur notre cerveau à l’impression de ne pas manger suffisamment. Pour faire simple il croit qu’on se moque de lui ouvertement !! Alors que lorsque l’on mange dans des assiettes plus petites (avec toujours les mêmes quantités) là il est content et semble satisfait 🙂

Faites l’expérience vous-même vous serez surprises de l’impact que cette petite astuce peut avoir sur les quantités que vous mangez au quotidien.

3. Interroger sa faim

Est-ce que j’ai faim ? Est-ce que j’ai soif ? Est-ce que je suis fatiguée ? Est-ce que c’est une émotion trop forte qui me pousse à me jeter dans mon frigo ?

Savoir reconnaître ses sensations n’est pas une chose facile et évidente pour tout le monde ! Lorsque l’on répète sans cesse les mêmes actions, les mêmes rituels alimentaires, soit parce qu’ils nous paraissent bons pour nous, soit parce qu’on nous a dit que c’était « comme ça qu’il fallait faire », soit parce que ça marche bien pour la cousine Odette, on finit par se couper totalement de nous-même ! Et nous, nous n’avons pas les mêmes besoins que la cousine, ou que la nutritionniste qui instaure un plan de régime d’attaque dans un magazine.

Non, vous, vous êtes quelqu’un de spécial, quelqu’un d’unique qui a son propre métabolisme, son propre quotidien, ses propres activités et qui ne peut répondre à des plans établis sans même vous connaître.
Et puis la faim elle change chaque jour ! Je ne vous croirais pas si vous me disiez que vous aviez toujours faim de la même façon chaque jour ! Soit vous être un robot soit vous me mentez 😉

Prenez plus souvent le temps de vous interroger sur votre faim. Aujourd’hui j’ai très faim : je mange en conséquence. Ce matin je n’ai pas faim : ça n’est pas grave j’emporte dans mon sac une collation que je savourerai pleinement quand j’aurai vraiment cette sensation de faim.

4. Tenir un journal alimentaire

Cette nouvelle astuce est en lien avec la précédente. Vous ne le savez peut-être pas encore mais la plupart du temps quand on prend du poids c’est parce que nous ne sommes pas suffisamment attentive à nos sensations. Faim, sommeil, fatigue, soif, satiété. Nous reléguons ces éléments, pourtant primordiaux, au second plan et nous préférons fonctionner en mode automatique : 3 repas par jour, pas de féculent le soir, on ne fait pas l’impasse sur le petit déjeuner, etc … Au moins pas de dégâts, pas d’écarts tout roule ! Enfin ça c’est sur le papier. Je suis certaine que vous êtes d’accord avec moi sur ce point !

Tenir un journal alimentaire vous permet de pourvoir prendre conscience de ce que vous manger chaque jour. Je vous invite à télécharger ici un modèle de carnet alimentaire qui vous aidera à vous observer, toujours dans la bienveillance et sans jugement afin de vous aider à repérer et donc à mieux à remédier aux moments où vous manger sans faim ou encore sous le coup des émotions peut être.

5. Je me bouge

Les bienfaits du sport ne sont plus à prouver. Une activité physique a des impacts sur des tas de pans de notre vie : corporel, cardiaque, humeur, estime de soi, et j’en passe ! Certains ont le sport en horreur et c’est votre plus grand droit. Mais se bouger ne veut pas forcément dire qu’il faille faire des marathon ou nager 5 kilomètres à la piscine municipale tous les dimanches. Commencez à votre rythme : descendez un arrêt de bus avant le votre, préférez prendre les escaliers, jardinez, allez faire du shopping (oui c’est une bonne excuse pour se bouger ça). Bref trouvez l’activité qui vous fera prendre l’air et qui vous fera bouger avec plaisir surtout. Ça fonctionne beaucoup mieux quand on fait les choses avec le cœur.

6. Je bois plus

Cette astuce peut paraître inutile et pourtant si vous faites attention au quantité d’eau que vous buvez chaque jour vous pourriez être surprise de voir à quel point elles sont minimes. Quand je dis boire plus je parle vraiment d’eau pure. Le café, les jus de fruits tout ça ne rentre évidemment pas en compte. Bah oui c’est pas aussi simple que ça quand même;-)

Alors prenez avec vous une gourde, une bouteille d’eau et gardez là auprès de vous toute la journée elle vous rappellera qu’il est important de boire de temps en temps et que le soir venu cette bouteille doit être vide !

7. Je mange moins de produits raffinés

J’adore les biscuits industriels ! Celui tout rond avec le chevalier petit prince inscrit dessus ou même encore les petits beurre avec la tablette de chocolat au lait. Souvenirs d’enfance et ravissement de mes papilles également.

Mais j’essaie de faire en sorte que ces produits restent un plaisir et donc occasionnel. De plus en plus je me tourne vers des aliments moins raffinés (sucres et farines complètes) que je confectionne moi-même quand le temps me le permet. Ils me rassasient mieux et en plus je sais ce qu’il y a dedans et ça c’est tout bénef !

8. Je ne fais pas l’impasse sur les féculents

Les féculents ont une si mauvaises réputation … encore une fois à tord ! On les accuse de tous les maux : ils font grossir, ils donnent des ballonnement et j’en passe. Mais finalement les aliments ne sont mauvais que si nous les consommons de la mauvaise manière. On est bien d’accord que vos jeans ne vous remercieront pas si vous mangez des pâtes à la carbonara tous les midis ! Mais les féculents sont indispensables dans une alimentation saine et variée. Ils participent à votre rassasiement et à votre équilibre. Quand on prend son déjeuner à 12h30 et que l’on sait que l’on a encore un long après-midi qui nous attend avant de pouvoir dîner il vaut mieux ajouter une part de féculent à votre repas pour vous éviter de de vous jeter sur le saucisson en rentrant du boulot !!

9. Apprendre à méditer


Sophrologue de formation je ne peux que vous conseiller d’apprendre à méditer. Encore une fois voici un mot qui est souvent très connoté et qui porte avec lui des images souvent erronées. Méditer ne signifie pas forcément rester assise pendant des heures les yeux dans le vide et ne penser à rien. Déjà penser à rien : c’est humainement impossible ! Nous ne pouvons pas empêcher nos pensées d’aller et de venir c’est ainsi. La médiation nous sert en ce sens où nous prenons un temps pour accueillir sans jugement ce qu’il se passe en nous. S’écouter, prendre le temps, se poser un instant, accueillir ses émotions – ses sensations. Voilà ce que nous offre la méditation. Grâce à elle vous aurez une meilleure perception de vos ressentis et vous serez donc plus à même de comprendre, de savoir ce qu’il se passe en vous et d’anticiper avant de chercher la solution dans le frigo.

Les astuces que je vous ai donné aujourd’hui sont là pour essayer de vous faire prendre conscience que l’on peut être bien dans son corps sans s’infliger des régimes drastiques et en s’imposant des séances de sport quotidienne qui sont plus de la torture que du plaisir.

Être bien dans son corps ça ne passe pas que par l’assiette, c’est un subtile harmonie à trouver entre la tête et le corps. Et pour ça il est important de trouver ce qui vous convient, à vous personnellement. Parce qu’il n’y a malheureusement pas de recette miraculeuse « prête à l’emploi ». Testez, ajustez, fouinez, mélangez des idées qui vous parlent et qui pourraient convenir à votre propre mode de vie et vous trouverez votre solution pour être bien dans votre corps et votre tête !

Je vous souhaite à toutes une bonne quête à la découverte de votre bien être !


Marie-Lys du blog Je Savoure Ma Vie 

Merci d'avoir lu cet article!

Pour aller plus loin:

  • 20 PAGES POUR PERDE DU POIDS
    comment perdre du poids sainement
  • + ARRETER LE SUCRE
    le plein d'astuces pour arrêter le sucre raffiné
  • + PLEIN DE SURPRISES
    dont 2 outils pour organiser vos semaines saines & sportives

You have Successfully Subscribed!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *