Le bio, ça coûte cher, c’est de l’arnaque!

Le bio c'est cher c'est l'arnaque,
Source: Redstock

Manger bio, ça coûte cher, la bonne nourriture n’est réservée qu’aux riches !

Voilà ce que me disait un de mes amis autour d’un repas en se délectant de sa cuisse de poulet.

Il ne comprenait pas pourquoi l’alimentation biologique n’était pas au même prix que la nourriture dite traditionnelle. J’ai réalisé qu’il regardait la problématique – si c’en est une – que d’un seul côté du prisme. Il la voyait uniquement du point de vue du consommateur final, lui. Mais, il oubliait de considérer le cheminement de nos fruits et légumes jusqu’à nos assiettes.

Pourtant c’est essentiel pour comprendre la différence de prix et de qualité entre le bio et l’alimentation classique.

Pourquoi le bio coûte t-il plus cher?

Dans l’agriculture traditionnelle, les agriculteurs utilisent des systèmes intensifs de production à grande échelle. En d’autre mots, ils utilisent un max de pesticides pour que les fruits et légumes résistent aux intempéries, aux maladies etc. Ainsi, ils sont en mesure de produire en grande quantité tout en limitant les pertes de fruits et légumes.

Dans l’agriculture bio vous vous doutez bien, c’est tout le contraire. Les fruits et légumes sont traités naturellement. Le  mode de récolte est différent, il demande plus de temps (désherbage, jachères etc.) afin de suivre au mieux le cycle de l’environnement.  La perte est, donc, bien plus élevée et le rendement moindre.

 

agriculture biologique récolte producteur circuit court
Source: Redstock

 

Une autre raison qui explique cette différence de prix c’est les coûts de production subits par les agriculteurs bio. Ils  ont des coûts supplémentaires à couvrir contrairement à leurs homologues: la certification bio, le coût de contrôle de la production par des organismes agréés etc.

Et pour finir, les agriculteurs tradis sont beaucoup plus soutenus par le pouvoir public que les agriculteurs bio, actuellement.

Pour côtoyer le monde de l’agriculture de près, je vous assure que les agriculteurs bio font d’abord ce métier pour l’amour de la terre, mais financièrement c’est extrêmement ardu pour, eux, de dégager des salaires décents.

Ce qui de mon point de vu semble hérésie puisqu’ils cultivent ce qui a de plus simple mais de plus vital dans nos vies: la nourriture.

Comment acheter du bio moins cher?

Ceci étant dit vous comprendrez que je ne vous conseillerais que des solutions gagnantes/ gagnantes pour vous mais aussi pour le producteur.

Ce sont des solutions en circuit court ou circuit direct très facile d’accès. Au lieu de passer par un mode de distribution traditionnelle, autrement dit par 2 à 3 intermédiaires.  Vous achetez vos produits directement à la source, ou passez par 1 seul intermédiaire.

e9472616-194b-41f8-beb2-563e4412ff9f

Pourquoi faire ce choix?

  1. Le producteur ne se fait pas grignoter sa marge dans le processus de distribution
  2.  Vous vous assurez de la provenance des produits et donc de leur qualité

Je ne sais pas si vous le savez mais beaucoup des produits estampillés production Française, ne le sont pas. Comme l’explique l’ancien industriel de l’agroalimentaire Christophe Brusset dans son livre: « Vous êtes fous d’avaler ça! » .

Les industriels n’ont absolument aucun scrupule à modifier la provenance des produits. Il prend notamment l’exemple de la truffe produite en Chine, importée au Portugal, ou en Espagne  dont on oublie ensuite de mentionner l’origine chinoise, pour enfin être réexpédiée en France avec la mention « Produit en Espagne ou Portugal ou France », c’est selon leur envie.

Bien sûr, je me doute que vous ne mangez pas de la truffe tous les jours, mais ces méthodes sont utilisées pour pléthores de produits. La truffe n’est qu’un exemple.

Alors voici des solutions safe.

Où acheter des produits bio?

 

La ruche qui dit oui : Vous commandez en ligne et vous allez  récupérer vos courses dans votre ruche près de chez vous, c’est un dire un lieu désigné par le responsable de la ruche: école, salle des fêtes etc. Tous les produits proposés ne sont pas bio mais ils proviennent de producteurs à moins de 250 km  de la ruche et sont issus de l’agriculture raisonnée.

AMAP: Vous payez en début d’année pour aider à financer la récolte et recevez un panier de fruits et légumes chaque semaine. C’est une démarche beaucoup plus engagée. Même si vous êtes en vacances vous recevez votre panier, il est donc préférable de s’arranger avec des amis, ou la famille pour partager/vendre ces paniers quand vous n’êtes pas là.

Bienvenue à la ferme: C’est un annuaire qui vous met en relation avec les agriculteurs à côté de chez vous. Directement en vente à la ferme, sur des foires, en ligne, les agriculteurs vendent leur production: légumes, viande, fromage, fruits etc. De nombreux agriculteurs bio sont présents sur ce réseau.

Au bout du champ: La solution facile pour les Parisiens! Leur slogan est d’ailleurs très clair là-dessus: « Te prend plus le chou ».  Les livreurs d’Au bout du champ mettent à disposition des fruits et légumes issus de l’agriculture locale et bio dans des casiers comme sur la photo. Et comme pour un distributeur à friandise on paie et on obtient nos produits. Quoi de plus simple? Je trouve que c’est une super idée!

Consommer bio et local voilà le paris du site Au bout du champ à Paris
Magasin libre service d’Au bout du champ

Mon panier bio : Une autre forme d’annuaire qui répertorie tous les producteurs de paniers 100% bio dans toute la France. C’est vraiment top! Mais personnellement la dernière fois, j’avais été un peu déçue par un des producteurs en île de France. Le prix était excessif pour la taille du panier à cause des frais de livraison. Il faut donc bien calculer son coup.

Les transiliens Parisiens:  Des maraîchers de la région île de France vendent leur récolte dans une quarantaine de gare. A la sortie du travail, vous pouvez aller récupérer un panier bien garni pour une dizaine d’euros. Le petit plus vous avez des recettes! Par contre, je mets cette solution à part parce qu’il n’y a aucune garantie de traçabilité ou que les produits soient bio. Mais je tenais à souligner l’effort réalisé.

Les autres solutions: En direct sur les marchés, les foires, les marchés gourmands, devant les maisons des agriculteurs si vous habitez en campagne. Certains agriculteurs ouvrent leur champs à la cueillette.

Tout est affaire de choix

Alors c’est sûr, le bio a un coût surtout dans les villes et plus particulièrement à Paris. Mais, je crois sincèrement que tout est une question de choix. Au final, je ne cherche à convertir personne à l’alimentation biologique ou locale, simplement, je voulais mettre en avant les diverses solutions qui s’offrent à nous pour consommer mieux et soutenir les producteurs qui cultivent des produits de qualité.


Que pensez-vous des prix de l’alimentation bio? Comment faites-vous vos courses?

– Prenez soin de vous –

Alice

Merci d'avoir lu cet article!

Pour aller plus loin:

  • 20 PAGES POUR PERDE DU POIDS
    comment perdre du poids sainement
  • + ARRETER LE SUCRE
    le plein d'astuces pour arrêter le sucre raffiné
  • + PLEIN DE SURPRISES
    dont 2 outils pour organiser vos semaines saines & sportives

You have Successfully Subscribed!

1 Comment

  • En plus, quand on regarde les prix au kg et au litre, c’est là ou on peut constater que bien souvent, on trouve en biocoop des produits à qualité « égale » moins chers !

    « Je ne sais pas si vous le savez mais beaucoup des produits estampillés production Française, ne le sont pas. »

    Je l’ignorais Alice, mais hélas ça ne me surprend pas ^^

    J’ai une adresse pour ton article qui pourrait intéresser tes lecteurs : ils sont à Paris 20, j’ai testé en 2015, c’est au TOP, un beau projet en développement http://kelbongoo.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *