Les kilos émotionnels

kilos émotionnels
Les kilos émotionnels sont accumulés lorsque l’on se sert de la nourriture comme réconfort. Un coup de stress et hop, on mange un gâteau pour se calmer. Ensuite, un sentiment de culpabilité s’installe. 
Si tu es une personne qui mange ses émotions tu sais que c’est très difficile de résister. Comment arrêter de prendre ces kilos émotionnels, on vous dit tout, tout de suite.

Le stress et la prise de poids

 

Une chose à savoir, des scientifiques pensent que l’on peut prendre du poids même si l’on ne change pas notre alimentation, . En grande période de stress, notamment. Le corps se trouve complètement perturbé à cause d’un stress excessif.

Le cortisol est une des hormones sécrétées par la glande corticosurrénale permettant de gérer le stress. (situation dangereuse, par exemple). Elle joue aussi un rôle dans la régulation des glucides, lipides et protides ingérés par votre corps. Si tu évolues dans un environnement trop stressant, ton corps produit plus de cortisol qu’à l’accoutumée.

Ton corps va se mettre en mode alerte, danger, risque famine. Enfin, toutes les lumières seront au rouge. Il va donc se mettre en mode survie: modifier le stockage des glucides, diminuer la masse musculaire, la gestion de l’eau et autres fluides dans ton corps. En un mot, le parfait combo pour une prise de poids en bonne et du forme.

Tu l’auras compris si tu es dans ce cas, il faut absolument trouver une solution pour diminuer ton niveau de stress. Sans ça tu seras incapable de gérer ton poids et éviter l’accumulation des kilos émotionnels.

La nourriture réconfort

 

Un manque de confiance en soi, une rupture, la perte de quelqu’un, la solitude, l’ennui etc. sont autant d’éléments qui peuvent pousser quelqu’un à trouver réconfort dans la nourriture. La prise de poids n’est jamais très loin lorsqu’on mange trop ou mal.

Si nous mangions des légumes et buvions du thé pour nous réconforter, manger ses émotions ne serait pas tellement un problème.

Toutefois, lorsque l’on cherche à chasser une émotion négative, c’est souvent en mangeant du chocolat, des sodas, des chips, des frites. Des produits riches en glucides. Pourquoi? Simplement parce que la consommation de sucre permet de lâcher de la dopamine, comme je l’explique dans cet article sur l’addiction au sucre.

La dopamine est l’hormone du bonheur. De ce fait, pour se sentir mieux on répète régulièrement cette action.  Le problème c’est que si ça dure trop longtemps notre cerveau s’habitue à ces « shoot de sucre »!  Par conséquent pour continuer à ressentir ce sentiment de bien-être, de réconfort, on doit augmenter notre dose de sucre tant en quantité qu’en fréquence. Inévitablement, on entre dans un cercle vicieux.

Par ailleurs, nous le savons tous manger trop gras, trop sucré peut faire prendre du poids à terme. C’est ainsi que nous arrivons à accumuler ces kilos émotionnels.

kilos metionnels

 

Pour réussir à sortir de ce cercle vicieux. Il faut parvenir à changer sa perception sur la « nourriture récompense/réconfort ». Mettre un terme aux mauvaises habitudes en les remplaçant par une nouvelle activité qui fait du bien et dégage de la dopamine aussi: Courir, marcher, sortir avec des amis etc.

 

Se débarrasser de ses kilos émotionnels

 

Identifier le problème et y faire face:

S’il on a tendance à se réfugier dans la nourriture c’est qu’il peut être difficile de faire face à un problème. Ou alors parce que l’on n’a simplement pas envie d’y faire face. Parfois, c’est une habitude qui est ancrée depuis notre tendre enfance, qui peut-être amplifiée par une situation particulière dans notre vie. Prenez le temps de faire une introspection et une rétrospection sur vos habitudes alimentaires. Quel problème peut provoquer ce comportement alimentaire? Comment puis-je le résoudre?

kilos émtionnels

 

Analyser son comportement alimentaire:  Se poser les questions suivantes peuvent aider

  • Pourquoi as-tu ces envies?
  • Quand? (Seule devant la TV, pendant une période de stress, après une émotion forte etc.)
  • Comment? ( à l’abris des regards, j’engloutis rapidement la nourriture, je le fais inconsciemment)
  • Quelle quantité? (je mange jusqu’à finir l’assiette et c’est tout ou jusqu’au mal de ventre)
  • Ces envies sont-elles contrôlables?
  • Comment je me sens après?
  • Quel type de nourriture ?

La prise de conscience et une étape essentielle, verbaliser et affronter son mal-être est une seconde étape. En fonction de cela vous pourrez modifier vos habitudes de vie, vos habitudes alimentaires ou demander de l’aide à l’extérieur.

 

Des astuces bonus: 

Changer ses habitudes progressivement


Prenez soin de vous! 

~Alice ~

 

Merci d'avoir lu cet article!

Pour aller plus loin:

  • 20 PAGES POUR PERDE DU POIDS
    comment perdre du poids sainement
  • + ARRETER LE SUCRE
    le plein d'astuces pour arrêter le sucre raffiné
  • + PLEIN DE SURPRISES
    dont 2 outils pour organiser vos semaines saines & sportives

You have Successfully Subscribed!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *